Au coeur de toutes légendes il y pa un brin de vérité... Et c'est dans ce monde que les légendes prennent vie...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew Y. Owen
fantôme
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Histoire   Jeu 3 Jan - 14:17

Mercredi 12 septembre 2012
N
otre navire a été pris dans une tempête infernal, le bateau tout entier était secoué et inondé, tout l’équipage a apparemment été engloutit par les flots, je vous épargne tout les détails de se triste évènement.
J’ai été le seul à avoir survécu, ou à être arrivé ici, c’est un archipel constitué de plusieurs îles qui ne sont pas indiquées sur les cartes, pourtant il est rempli de monde. Les îles sont semblables aux continents. L’archipel est comme coupé du monde, un orage immense entoure tout l'archipel, empêchant tout le monde de quitter l'île. Il se passe des choses bien étranges par ici. Les habitants racontent beaucoup de légende sur l’île. Une a particulièrement attiré mon attention, elle raconte comme quoi il y aurait une maladie dans l'archipel qui touche les hommes dans le mois qui suit leur arrivée dans l'archipel et provoque la mort de l'individu après un an de souffrance insupportable. Les habitants sont atteints d’une maladie inexplicable, ils deviennent paranoïaque, souffre de mal de tête insupportable et de grosses chutes de tension et parois même de vomissement et de perte de la vue. Ses symptômes étranges ne sont à l’origine d’aucune maladie connue à ce jour. Etant particulièrement concerné par cette étrange virus je vais tenter d’en trouver la cause pour permettre aux personnes de vivre et de connaitre l'archipel des rêves.

Jeudi 13 septembre 2012
J
’ai commencé mes recherches dans un laboratoire qui m’a été attribué en tant que scientifique. J’ai commencé en analysant la nourriture que nous mangeons, ce qui me paraissait le plus logique. J’ai immédiatement trouvé une molécule qui n’est pas présent dans les aliments que l’on trouve sur le continent. J’ai cherché encore et me suis rendu compte que cette molécule et la même que la nacre produite par des huîtres perlières venant du Japon, les Akoya. J’ai continué mes recherche et me suis aperçu que chaque matière provenant de l’archipel contenait cette molécule Akoya, elle est particulièrement présente dans l’air que l’on respire. Rien ne peut expliquer la présence de cette molécule, mais c’est sur le virus vient en partie de là, je n’ai jamais rien vu de telle, mais je vais continuer mes recherches.

Vendredi 14 septembre 2012
J
’ai trouvé une jeune fille sur la plage, presque inconsciente, elle ne me répondait pas et paraissait complètement absente. Je l’ai ramené dans mon laboratoire, je lui ai fait plusieurs prises de sang et j’ai trouvé des traces du virus Akoya. Grace aux nombres de molécule j’en ai déduit que la gamine est présente sur l’île depuis trois semaines au moins et que le virus venait seulement de l’atteindre.
Plus tard le jeun fille c’est réveillé en se plaignant de mal de tête, elle disait que quelque chose poussait dans sa tête. Je lui ai immédiatement fait passer un IRM et découvris une sorte de tumeur cancérigène derrière sa tête, vu la taille il ne lui restait plus que quelques jours à vivre, je devais absolument l’opérer ou elle allait y rester.

Dimanche 16 septembre 2012
L
e jour qui suivait l’opération, la gamine se sentait déjà beaucoup mieux, elle avait repris des couleurs et se remettait à manger. Mais ça ne dura pas longtemps, deux jours plus tard, la tumeur Akoya revint subitement et la pauvre fillette que j’avais nommé Aven fut reprise des mêmes douleurs insupportables.

Lundi 17 septembre 2012
J
’analysai la tumeur qui se révéla être plutôt une sorte de cancer vu sa façon de se développer, il est donc impossible de la soigner en retirant la tumeur, elle reviendra à chaque fois. La matière cancérigène de la fillette est principalement constituée d’anti-corps, mais pas ceux contre le virus Akoya. Apparemment le virus serait dut à la trop grande présence d’anti corps, plutôt qu’à la présence de la molécule d’Akoya. Pour immobiliser ces antis corps il faut les mettre en contact avec ce pourquoi ils ont été crée, se serrait comme l’inverse d’un vaccin, le but n’est pas de permettre la création d’antis-corps, mais de la stopper en les occupant, malheureusement ce n’est qu’une théorie.

Mardi 18 septembre 2012
A
ven souffre de plus en plus, elle ne mange plus, passe ses journées à gémir, elle a oublié ce qu’est la chaleur, son corps est descendu de sept degré par rapport à la moyenne, elle est censée être morte depuis longtemps et j’ignore se qui la tien encore en vie.
J’ai entièrement analysé ses antis-corps, apparemment ils sont créé pour lutter contre un minéral, contre une pierre précieuse, l’alexandrite. J’ai passé une journée entière pour m’en procurer une.

Mercredi 19 septembre 2012
A
ven va de plus en plus mal, elles respirent bruyamment, ses yeux se ternissent et se dilatent, elle devient effrayante. Dès que j’ai approché l’Alexandrite bleue d’elle, Aven c’est mise à respirer doucement. Je lui ai attaché la pierre autour du coup avec un bout de ficelle, elle semblait se calmer, mais la pierre ne fait que ralentir sa mort.

Jeudi 20 septembre 2012
J
e pense que l’Alexandrite agit directement sur son organisme, il faudrait qu’elle soit en contact avec son sang pour qu’elle agisse dans tout son corps, en passant par la tumeur.
J’ai décidé de mettre la pierre bleue directement en contacte avec son sang, je l’ai ouvert au niveau de ses côtes, ce qui lui laissera une belle cicatrice toute sa vie. Quand j’ai placé la pierre en contact avec le sang, les battements de son cœur ont subitement accéléré, ses yeux on reprit une couleur normal, sauf un, sur la gauche une flamme bleue sortait de son œil. Surpris, j’ai immédiatement retiré l’Alexandrite et tout est redevenus comme avant, ses yeux sont redevenu gris et tous les symptômes revenaient, mais en pire.

Vendredi 21 septembre 2012
A
pparemment le seul moyen de la soigner complètement serais de faire en sorte que la pierre bleue soit constamment en contact avec son sang, mais cela provoque des effets secondaires, la flamme qui est apparue et de nouveau inexpliqué.
Aven est au bord du gouffre, elle va bientôt nous quitter, je ne peux pas l’abandonner alors que je suis près du but, je ne sais strictement pas si ça marchera réellement, mais je préfère essayer.

Samedi 22 septembre 2012
L
a gamine est complètement guérie, la flamme bleue est réapparue, mais ne semble rien faire de grave. J’ai placé l’Alexandrite bleue dans le cœur d’Aven, directement en contact avec tout le sang de son corps, cela semble efficace.
La couleur de la flamme de son œil vient de la couleur de la pierre et comme celle-ci, dans le noir elle devient violette, c’est étrange.

Dimanche 23 septembre 2012
J
e vais procéder de la même façon pour me soigner avant que la tumeur soit trop grande, tout est pareille, sauf sur un point, apparemment ce ne serrait pas la même pierre, j’ai besoin d’un simple Quartz, ce qui est beaucoup plus simple à trouver et tout aussi efficace, après mon opération je n'ai trouvé aucune trace du virus akoya , ce qui est plutôt bon signe. J’ai aussi remarqué, que comme l’apparition de la flamme dans l’œil gauche de Aven, le Quartz m’aurai aussi modifié une partie du corps, une de mes mains à pris la couleur de Quartz, une sorte de transparent étrange. A part ça rien ne change.

Mardi 25 septembre 2012
I
l arrive de nouveau des choses étrange à Aven, elle m’aide dans mes recherches sans aucun souci, mais hier lors que l’on plaçait une pierre dans le corps d’un homme celui si a fait un arrêt cardiaque et au même moment Aven c’est évanoui et l’homme à rouvert les yeux. D’après Aven, elle s’est vue évanouie par terre, elle dit qu’elle devait voir à la place de l’homme. La fois suivante, alors que nous mangions, une mouche volait dans la cuisine. Au moment où je l’écrasai Aven perdis de nouveau connaissance. Ça commençait comme ça, une fois de temps en temps, puis au bout de quatre jours, chaque êtres vivant qui perdaient la vie près d’elle aspirait subitement son esprit dans le sien. Ça devenait extrêmement gênant, elle ne pouvait plus mettre un pied dehors sans s’évanouir en écrasant un misérable insecte. Son esprit pénétrait dans l’enveloppe corporelle des être vivants qui mouraient et se retrouvait dans leur tête, savais ce qu’ils pensaient et parfois, elle pouvait les contrôler.

Mercredi 26 septembre 2012
E
ele devenait complètement folle et n’était plus elle-même. Immédiatement j’ai placé ça dans les effets secondaires du traitement contre le virus Akoya.

Jeudi 27 septembre 2012
C
es effets secondaires sont présents chez toutes les personnes à qui j’ai greffé une pierre dans le cœur, mais la réaction est toujours différente suivant la pierre et la personne. Par exemple, j’ai mis une turquoise dans le cœur d’une vieille femme et elle s’est retrouvé avec la capacité de respirer sous l’eau. Il est cependant impossible de déterminer le changement mental et physique qui arrivera à la personne, c’est presque aléatoire et tous ses pouvoirs sont un danger mortel pour leur utilisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aven Y. Owen
Admin- Descendante des Aînés
Admin- Descendante des Aînés
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 01/01/2013

MessageSujet: Re: Histoire   Ven 4 Jan - 19:47

Mardi 13 novembre 2012
"Aven! Que c'est il passé?!"
Andrew me secouait en me tenant par les épaules. L'esprit embrumé je me relevais comme je pouvais. Andrew me força à me rassoir dans l'herbe.
"-Aven..." me supplia il.
"- Je... Je suis passé dans son esprit et..."
J'avais du mal à respirer et tentai de reprendre mon souffle et poursuivi:
"Je n'ai pas fait exprès je te le jure, je n'ai pas voulu le tuer."
Je fixai l'enfant couché par terre, inerte, ignorant comment cela avait pu arriver. Andrew me pris dans ses bras et me hissa dans mon siège roulant. J'aperçu au loin la mère de l'enfant mort approcher en criant suivi d'autres femmes. Andrew reprit:
"- Ce n'est pas ta faute Aven tes pouvoirs sont incontrôlables..."
Des cris de femmes encore plus affolé retenaient:
"- Le monstre! Elle l'aide tué!
-Enfermer la!"

Andrew se précipita, il me fit basculer par-dessus son épaule et parti en courant. Il me cacha dans une maison dans laquelle il m'enferma dans le vieux grenier poussiéreux pour me protéger.

Mercredi 14 novembre 2012
J
'ai entendu des cris toute la journée et personne n'est venue me voir, même passé Andrew.

Jeudi 15 novembre 2012
A
vant le lever du soleil Andrew est venu me réveiller.
Il m'a apporté de quoi manger pendant deux jours et il m'a raconté ce qui se passe à l'extérieur. Les gens ont peur des pouvoirs comme les miens, toutes les personnes que l'on a opéré pour leur mettre une pierre dans le cœur ont été tué, tous sans exception, il ne reste plus qu'Andrew et moi, il parait que nos têtes ont été mises à prix... Ils veulent prendre les bateaux au prochain lever de soleil pour quitter l'archipel des rêves. Ils disent que personne ne devrait vivre ici tant qu'il n'y aura pas de traitement au virus Akoya sans effets secondaires. Ils se croient plus fort que la nature, ils pensent pouvoir traverser la barrière orageuse qui entoure l'île, mais il n'y arriveront pas, personne ne l'a encore fait, de plus ses sortes de sirènes qui vivent dans l'Océan, les Néréeides ne manqueront pas cet évènement, elles dévoreront les seules survivants...
"- Je reviendrais dès qu'ils seront tous parti." Me promis Andrew en partant.

Vendredi 16 novembre2012
J
e m'ennuie à en mourir, il n'y a rien à faire dans ce fichu grenier, même pas une seule petite fenêtre... Il y a juste un trou haut dans le mur, qui laisse juste passer un filet lumineux.

Samedi 17 novembre2012
J
'ai été réveillé par des bruits de l'extérieur, le soleil va bientôt se lever, ils se préparent à partir...

Dimanche 18 novembre 2012
I
l fait jour et Andrew n'est toujours pas venu me chercher. J'ai peur qu'il lui soit arrivé quelque chose de grave... Je commence à manquer de nourriture, même si je diminue mes rations journalières je ne tiendrais pas plus de trois jours. Il n'y a qu'un moyen de sortir d'ici, la porte fermée à double tour. Sauf que je ne tiens pas assez sur mes jambes pour l'enfoncer.

Lundi 19 novembre 2012
J
'ai l'impression d'être retourné dans un asile, je n'ai aucun contact avec l'extérieur, je suis enfermé dans une pièce obscure... Andrew n'a toujours pas montré de signe de vie. Il faut que je me fasse à l'idée qu'il a disparut...

Mardi 20 novembre 2012
J
e n'ai déjà plus rien à manger. Je me sens faible est impuissante, j'ai froid...

Mercredi 21 novembre 2012
"- Je ferai n'importe quoi pour sortir de ce trou..." Murmurai-je. Je craque, je vais devenir complètement folle si je reste ici.
"- Tu ferais vraiment tout?
- Oui..."
C'est bon je deviens folle, je commence à parler toute seule.
"- Aven, arrête, tu sais que tu ne parle pas seul, tu connais l'existence de beaucoup de choses étrange depuis toute petite" Me dit une voie de femme d'âge mur
"- Je le sais, j'ai même été interné pour ça.
- Les humanis ont repoussé l'existence de la magie depuis bien longtemps, ils avaient peur de toutes ces créatures étrange.
- Les humanis?
- Les humains."
Tout se bousculait dans ma tête, depuis toute petite j'étais plongé dans mon monde féérique, à 14 ans j'ai été interné comme paranoïaque, mais alors toutes les créatures que j'avais vues existaient réellement?
"- On a tous gardé un œil sur toi Aven.
- Qui êtes-vous?
- Des dieux, des déesse, des...
- Des dieux!
- Des Aînés plus précisément, nous étions sur terre bien avant les humanis.
- Vous êtes beaucoup?
- Oui"
Je discutais avec une voie de femme venant de nulle part comme si c'était parfaitement normal.
"- Moi je suis Hécate, la déesse aux trois visages.
- Je vous en supplie Hécate, sortez-moi d'ici, venez me chercher.
- Je ne peux pas venir, nous autres Aîné sommes en quelque sorte allergique à l'acier et cette partie de l'archipel en est remplie. Par je veux bien t'aider... Tes pensées et tes souvenirs sont un livre ouvert pour moi. Je sais ce que tu sais, ce que tu as été, qui tu es maintenant et qui tu sera si je t'aide.
- Qui vais-je devenir alors?
- Si je t'éveille, c'est-à-dire, si je te rend les facultés que les humanis ont abandonnée au fil du temps pour se protéger de la magie, et si je t'enseigne les Cinque magie élémentaires et que je te donne toute mes connaissances en magie, en sorcellerie ainsi qu'en alchimie, tu deviendra puissante, très puissante, surement autant que moi et d'autres Aînés réunies.
- Pourquoi feriez vous ça?
- Pour que tu sauvegarde l'archipel et ses créatures mythiques et que tu repeuples ses îles en greffant une pierre dans le cœur des humanis comme tu à si bien appris à le faire. Nous deviendrons en quelque sorte tes maître, de plus nous te rendrons immortel pour que l'archipel soit constamment sous ta surveillance.
- ...
- Des Aînés et leur humani! Un chat et ses maître... Tu protèges l'archipel et nous te protégeons.
- Sauf que le chat n'en fait qu'à sa tête, il peut quitter le foyer quand il le veux. Si je deviens aussi forte que vous, je saurais comment vous détruire.
- Oui, c'est pour ça que nous pourrons te retirer le don d'immortalité n'importe quand et tu te retrouveras à nouveau en fauteuil roulant, impuissante.
- Parce que vous pouvez me faire remarcher!
- Evidement."
Je n'en revenais pas, on me laissait une seconde chance, une deuxième vie éternelle!
"- Et je serrais la seule?
- Oh non, beaucoup d'humanis sont au service d'Aînés, par contre tu sera la seul à être au service de plusieurs Aînés à la fois ainsi que la seule à avoir autant de pouvoir et de puissance. Nous t'éveillerons et t'apprendrons la magie en moins d'une minute, tous nos auras seront concentrés sur toi. Bastet la déesse des chats, Morigan celle des corbeaux, Aton le dieu solaire égyptien, Aréop-Enap la vielle araignée géante, Isis et Osiris et encore beaucoup d'autre, nous te transmettrons toutes nos connaissance en magie, tu maitriseras parfaitement l'aire, l'eau, le feu et la terre, ainsi que le cinquième élément; l'Heter, la magie du temps, celle qui est à l'origine du monde et qui ne peut être acquise tant que les magies élémentaires de base ne sont pas maîtrisés. Tous les Aînés réunies t'apprendront ce qu'il ont appris en magie depuis la création de la terre. Nous utiliserons énormément de force pour toi.
- Merci...
- Tu acceptes alors?
- Oui, une offre comme celle-ci ne se refuse pas.
- Bien... Comme nous ne pouvons pas venir à toi nous ferons passer nos énergies auriques à travers la progéniture d'Iggdrasill.
- Qui est-ce?
- Tu à juste besoin de savoir qu'Iggdrasill était un arbre immense comme tu n'en verras jamais, un arbre avec une volonté propre, il servait de pont entre de nombreux mondes qui ont sombré avec lui. J'ai pris le soin de garder une graine rien que pour toi, en t'attendant je l'ai laissé pousser et garce à un petit sortilège je l'ai modifier en navire pour que tu puisse te déplacer entre les îles de l'archipel sans aucun soucis.
- Ok, je vous laisse m'éveiller.
- Je préfère te prévenir, l'éveille sera très douloureux.
- Je suis forte ça ira."
Soudain la maison toute entière fut parcouru de craquements, puis l'un des murs s'effondra brutalement. Les pierres s'écrasèrent avec fracas sur le sol. Stupéfaite j'observais la scène comme absente, une branche perça à travers le ciel bleu et pénétra dans la maison. Le mur finissait de s'écrouler et me laissa voir que la maison se situait au bord d'une falaise et 25 mètres plus bas c'était l'Océan. La branche se dirigeait vers moi quand Hécate repris d'un aire gêné:
"-Juste une dernière chose Aven...
- Oui?
- L'éveille va surcharger ton aura et tes cinq sens, il y à une chance que tu n'en survives pas.
- Vous êtes sérieuse là?!
- Tout à fait."
D'un mouvement de panique je reculais en rampant sur le sol. Le bout de la branche arriva vers moi et m'effleura à peine l'épaule droite.
Une douleur fulgurante me traversa tout le corps. Mon sang me brulait et mes vêtements me semblaient affreusement lourd. Mes cinq sens s'affûtèrent un par un... L'odeur de roche brisée m'agressa aussi violemment qu'une forte gifle, j'avais le gout de la poussière dans la bouche, comme si j'en avais avalé en grande quantité alors que la roche qui s'était écroulé n'avait soulevé que de maigre nuage gris. Les dernières pierres qui tombèrent s'entrechoquaient en faisant un crissement insupportable semblable aux crissements d'ongles sur un tableau de craie, mais en cent fois plus intense. Mes paupières brulantes me forcèrent d'ouvrir les yeux me faisant voir le moindre détaille de se qui m'entourais. Puis mes jambes semi-paralysé furent parcouru de millier de picotements comme si elles étaient transpercées par des milliards d'aiguilles. Tout ça arriva juste le temps d'un simple contact avec la branche. La force des Aînés était entré en moi en à peine une seconde, tel une immense décharge électrique. Je restais allongé au milieu des décombres, secoué par des convulsions avant de perdre connaissance.

Lundi 26 novembre 2012
A
mon réveille je me sentais vraiment mal, des mots de têtes, nausée et mon cœur qui battait à cent à l'heure. Tout était devenu trop, n'importe quel bruit me vrillait les tympans, la lumière du soleil me brulait les yeux, les odeurs étaient tellement fortes que j'en avais le gout dans la bouche. J'avais perdu tout mes repères. Je restais assise dans l'herbe du bateau arbre ignorant comme j'y étais arrivé. La tête appuyée contre le tronc de l'arbre je luttais pour ne pas hurler, des voies se bousculaient par centaines dans ma tête, dans différentes langues, des formules magiques traversaient furtivement mon esprit. Puis je tentais de me lever... Je me redressais sur mes deux jambes craignant à tout moment de ne pas tenir debout, mais je tenais bon. Je testais mes jambes en faisant quelques pas, je sautais sur place et courais sans aucune difficulté.
"-Merci"
Murmurais-je à l'intention des Aînés sans vraiment savoir si ils pouvaient m'entendre.

_________________

"Ceux qui rêvent de jour ont conscience de bien des choses qui échappe à ceux qui rêve seulement de nuit"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'archipel des rêves :: Hors RPG :: Context-
Sauter vers: