Au coeur de toutes légendes il y pa un brin de vérité... Et c'est dans ce monde que les légendes prennent vie...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tàri Felagund

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tàri Felagund
Admin- Déserteur
Admin- Déserteur
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 16/02/2013
Age : 20
Localisation : Dans l'ombre...

MessageSujet: Tàri Felagund    Sam 16 Fév - 10:34



I
am
Tàri Felagund

Extralucide - Extractive - protectrice - intelligente
Pierre: Onix - Transformation physique: Peau et yeux entièrement noir + cheveux blanc - Pouvoir: Signe des pactes aux concéquences multiples.
Déserteur

Wanna see my face ?

Inconnu

My Story
J’avais une particularité, étrange et insolite, inscrite dans mes gènes. Depuis toujours, j’étais extra-lucide. Malgré moi, mes yeux voyaient ce que les autres ne pouvaient pas voir et ne devaient pas voir. Je n’y pouvais rien, j’étais faite comme ça. Je percevais les profondeurs de toutes les âmes que je croisais, leur recto verso, leur yin et leur yang. Je captais les auras de ceux qui m’entouraient sous forme de halos colorés. Je prenais de plein fouet ces existences. Les bons comme les mauvais karmas. Avec une transparence cristalline.


Même si c'est moi qui vous raconte cette histoire, cela ne veut pas forcément dire que je suis toujours vivante à la fin. Ceci est peut-être un passage de mon journal. Ou encore quelques notes laissées derrière moi que le destin vous fait parvenir. Mon récit est de ceux où les choses ne se passent pas comme prévu. Je m'appelle Tàri, j'ai 19 ans. Et je crois que je suis morte...

La pluie frappait aux fenêtres de l’avion avec une telle intensité que les volets vibraient et remontaient instantanément. Un air de piano envahissait l'habitacle de la deuxième classe. La mélancolie de la mélodie amplifiait ma peine déjà immense. Une fois de plus, Connord et moi venions de nous disputer. Au bout de deux années, notre couple ne tenait plus qu'à un fil. Mais malgré nos fréquentes altercations et les blessures qu'elles laissaient derrière elles, je continuais d'espérer que l'amour revienne.
Malheureusement l'espoir n'était plus suffisant. Cette fois, les mots furent bien trop violents, les gestes bien trop lourds. Blessée au plus profond de mon âme, la douleur était bien trop forte pour que je reste à ses côtés. Les traces de ses doigts encore sur mon cou, je partais en claquant la porte, lui jurant de ne jamais revenir. C'était la première fois qu'il osait poser la main sur moi. Ma tête me disait de rester près de lui, mais mon cœur n'en pouvait plus.
Un violent orage grondait. L’avion volait sous la pluie qui frappait les parois avec frénésie. L'obscurité mêlée au mauvais temps n'arrangeait en rien mon humeur noire. Je mis la climatisation en route, atténuant ainsi la buée sur les vitres. Tout en regardant par la fenêtre je m'emparais de mon téléphone. Je venais de recevoir un SMS. Je lus le message :
« Tàri, je suis désolé. Reviens s'il te plaît. »

Comme toujours, Connord finissait par s'excuser. Mais je n'avais plus la force de lui pardonner son manque d'amour. Je ne pouvais continuer de l'aimer, il ne m'appartenait plus depuis bien longtemps. Les coups de cette sombre nuit brisaient mes derniers espoirs. Les larmes recommencèrent à couler, troublant ma vision de nouveau. Je m'apprêtais à lui répondre, quand l’avion fut parcouru d’une violente secousse
Pendant une seconde, l'issue finale me sembla plus adaptée à la situation. « Et si je mourais ? » Pensais-je, pendant qu'un monstre d’électricité frappait autour de l’appareille. Les éclaires m'aveuglèrent. C'est alors qu'une violente douleur à la tête vint me sortir de mes pensées funestes. Je heurtais de plein fouet la vitre, tandis que les Vries n'en finissaient plus, meurtrissant mon corps sous les violents impacts.
Sous le bruit de la tôle froissée et des vitres qui se pulvérisaient, je pouvais encore entendre le tonnerre. Un éclair zébra le ciel à l'instant ou le supplice prit fin. Les éclats de verre déchiraient ma peau. Le piano s'était tu, laissant place au bruit de la pluie qui brisait un silence angoissant. Je ne sentais aucune douleur. J'essayais de lutter tant bien que mal, mais je finis par me laisser emporter vers le néant, L’avion heurta de plein fouet la surface de l’eau. Je fermais les yeux avec pour dernière vision, mon téléphone plongé dans une marre de sang et d’eau de mer et une tache noir qui encombrait ma vue, annonciatrice de mort.


My character
Je suis quelqu'un d’intelligent, pas dans le sens où j'avais des bonnes notes à l'école, mais plus dans le sens qui apprend vite et sans aides. Mon dont d’extra lucidité j'ai appris à le maîtriser seul, sachant que personne ne pouvait me comprendre. Je me débrouille facilement seule, je n'ai besoin de presque personne pour m'aider.
J'aime me sentir aimer, ça me rend plus sur de moi et je déteste savoir mes proches malheureux, je fais toujours en sorte d'être bien avec eux, et je les protèges aussi. N'hésitant pas à les aider en cas de problème ils peuvent toujours compté sur moi et me faire confiance.
Je suis comme le temps, je change rapidement d'humeur, quelques mots peuvent me faire passer rapidement de la joie à des envie de meurtres mais je sais me maîtriser.



In Fact, I'm Just...

♣ 15 ans
♣ Cap bijouterie
♣ ça vous regarde pas!
♣ lire, écrir
♣ faire connaître ce forum


© Never-Utopia
-Code du règlement: OK-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tàri Felagund
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Anneau de Barahir
» Le message perdu ✘ feat Idril P. Felagund [ quête]
» Une réunion ? [PV Solaiman Organa, Thranduil Vertefeuille et Idril Felagund]
» Présentation d' Idril Felagund

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'archipel des rêves :: Hors RPG :: Présentations :: Validés-
Sauter vers: